A propos de L'ASPAP


Association loi 1901, l’ASPAP comprend un bureau et un conseil d’administration renouvelables chaque année. Très régulièrement, le bureau et le conseil d’administration - élargi à tous les adhérents qui souhaitent y participer – sont réunis, à Foix. Les expériences de chacun, les idées, les  propositions sont mises en commun, dans un débat large et ouvert. Ces réunions sont le creuset de toutes les actions de l’ASPAP.

 

L’ASPAP représente l’Ariège au sein de l’ADDIP, coordination pyrénéenne qui fédère à l’échelle du massif  les 4 grandes associations de défense du pastoralisme et des usagers de la montagne, et les acteurs pyrénéens concernés par le retour des grands prédateurs, élus, responsables professionnels et institutionnels.


L'ASPAP,  Association de Sauvegarde du Patrimoine d'Ariège-Pyrénées, est une jeune association qui s'est créée en janvier 2006.


Jusqu'à cette date, le mouvement d'opposition aux réintroductions d'ours dans les Pyrénées n 'était représenté en Ariège par aucune structure officielle. Un collectif d'éleveurs et de bergers réunissait de manière informelle les opposants ariégeois. Parallèlement, l'ADDIP (Association de Développement Durable de l'Identité des Pyrénées), structure pyrénéenne à l'initiative des premières luttes, comptait elle aussi quelques représentants ariégeois.

 

Depuis les premières réintroductions de 1996 et 1997, les montagnards ont progressivement pris conscience des conséquences douloureuses engendrées par ce programme. Des démarches répétées en direction des pouvoirs publics n'ont abouti qu'à des silences, des promesses, des fins de non-recevoir.

En 2005, l'État annonce la mise en place d'un nouvel épisode de réintroductions : les ariégeois, largement touchés (2/3 des ours, ¾ des dégâts, selon le ministère de l'écologie), décident alors de se doter d'une véritable structure de résistance, avec des moyens, des compétences et une détermination qui jusque-là n'avaient pas été réunis : l'ASPAP voit alors le jour début 2006.

 

Parmi ses piliers fondateurs, L'ASPAP revendique également son attachement à une réelle indépendance politique et syndicale : le Conseil Général de l'Ariège certes a souhaité nous soutenir financièrement à notre démarrage ; pour autant les diverses sensibilités politiques de chacun d'entre-nous sont consciencieusement mises de côté, rendant possible une cohabitation paisible.

 

Pour plus d'informations sur l'association, visitez son site officiel : ICI