Ours: l'histoire se répète ?


Dans le cadre du programme Européen PirosLife, la Catalogne a l'intention de réintroduire un ours slovène mâle sur le versant espagnol des Pyrénées, et ce, non loin de "la poche à ours" du territoire Couserannais. Selon l'article du 26 avril 2016 de France 3 Midi-Pyrénées, l'ours devrait être relâché "dans le parc de l'Alt Pyreneu, au sud du port de Salau à proximité de la frontière française et de l'Ariège".

Jeudi 12 mai 2016 :

 

A l'occasion de la réunion du Comité de Massif des Pyrénées, éleveurs et élus se sont retrouvés devant la préfecture de région à Toulouse à l’appel de l’ASPAP et l’ADDIP.

 

Ils étaient accompagnés par une délégation du syndicat catalan Unio de Pagesos.

 

L'action avait pour but d'interpeller les élus siégeant au Comité de Massif sur deux points :


En s’asseyant sur la législation, l’Europe et la Catalogne ont « oublié » de consulter les « populations concernées ».

Ces populations sont bien décidées à n'accepter ni ce mépris, ni l'avenir qu'on voudrait leur réserver : une vaste réserve de sauvages artificiellement reconstituée où elles seraient les "Indiens d'Europe".

Elles le feront entendre, et bruyamment si nécessaire, comme elles l'ont fait depuis des années.


L’Europe ne respecte pas l’article 22 de la directive Habitats qui encadre légalement les introductions :

elles ne peuvent avoir lieu "qu'après consultation des populations concernées", et cette consultation n'a eu lieu pour personne.



  • le volet ours de la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité (SPVB)
  • dans l’immédiat et en urgence, l’introduction d’un ours prévue à la fin du mois sur le versant sud par la Généralité de Catalogne avec l’accord et le soutien financier de l’Europe pour 1.850.000 €

Photo Bruno Besche-Commenge - 12/05/2016 - Mobilisation du 12 mai place Saint-Etienne, Toulouse
Photo Bruno Besche-Commenge - 12/05/2016 - Mobilisation du 12 mai place Saint-Etienne, Toulouse